Comment remplacer son silencieux tout seul ?

« Retourner à l'acceuil

6 conditions indispensables au choix d'un silencieux

Affiché

Avant de choisir un silencieux pour votre automobile, vous devez déterminer l'atténuation acoustique sollicitée. Voici quelques caractéristiques qui doivent guider votre choix.

L'évaluation des compartiments du silencieux

Plusieurs éléments doivent rentrer dans la composition d'un silencieux. Tout d'abord, vous devez choisir un équipement qui est bien étanche afin de réduire considérablement les pertes de charge. Choisissez les produits qui se caractérisent par un manque d'encombrement sur les différents accessoires utilisés.

La réduction de la vitesse des vibrations

Lorsque vous avez choisi d'avoir cet équipement, sachez que vous pouvez optimiser son rendement. Cette optimisation s'effectue par un ensemble d'éléments qui concernent le redimensionnement de l'appareil. En effet, c'est lorsque l'équipement est rétréci et étanche que les bruits émis seront suffisamment atténués.

La réduction de la forme en fonction du moteur

Lorsque vous achetez un silencieux, certaines modifications peuvent être apportées à son installation. Vous pouvez donc modifier sa forme pour l'adapter à votre véhicule. Ne choisissez jamais le silencieux qui exige un étirement de son volume, car il s'affaiblira rapidement et perdra de son efficacité. La réduction de la forme reste la seule adaptation recommandée.

La prise en compte des autres paramètres

Sachez que la performance du silencieux ne se limite pas simplement aux caractéristiques qu'il présente. Voici quelques actions qui peuvent déterminer le fonctionnement de cet équipement :

  • Le taux émis par la compression du moteur
  • La hauteur des installations d'échappement
  • Le temps consacré à l'allumage
  • La puissance des transferts d'énergie

La compression du bruit

Lorsque le bruit provenant du moteur se retrouve dans le silencieux, il doit être contrôlé. Ce contrôle, pour être rassurant, se déroule en deux étapes. Le contrôle de la caisse qui s'effectue sur toute la longueur de l'équipement. Le contrôle du cône de la détente qui impose le calcul de la vitesse des ondes dans l'échappement.

Les contraintes techniques liées à l'amélioration du silencieux

L'installation à elle seule ne suffit pas pour garantir un fonctionnement optimal du silencieux. Trois éléments majeurs doivent être réglés :

  1. Le diamètre du dispositif : à ce stade, vous devez savoir un détail important. Le diamètre doit être le plus petit possible. Car plus ce diamètre est rétréci, plus l'onde de pression atténue l'effet du bruit.
  2. La longueur du tuyau : le tuyau du silencieux doit être plus long que le pot d'échappement. Une légère différence de longueur peut être tolérée lorsqu'elle décomprime les ondes avec lenteur.

Pour profiter au maximum des avantages d'un silencieux, vous devez effectuer un choix rationnel. Vous devez tenir compte des modifications qui amélioreront son fonctionnement. Pour en savoir plus à ce sujet, cliquez sur Silencieux Gosselin


Partager